Aqua Virtus Sanctum Veritas

Forum Groupe Ars Magica - Saga de Feyd
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vol au dessus du nid du serpent Blanc / Hiver 1197 / Ile de Brigançon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feyd
Admin
Admin
avatar

Messages : 1728
Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 820
Localisation : MidSummer night dream... too nightmare ?

MessageSujet: Vol au dessus du nid du serpent Blanc / Hiver 1197 / Ile de Brigançon   Mer 7 Avr - 14:04

Hiver 1197

Lors de son précédent périple en mer Méditerranée, l'alliance a appris que sur l'île de Brigançon se trouve l'arbre aux œufs du serpent des mers. Cet arbre minéral est constitué de cristaux qui sont en fait des pions de virtus Terram. A ses pieds se trouvent des œufs d'un serpent des mers.
Le serpent ne pouvait alors pas atteindre ses œufs suite à un éboulement.
Le conseil des mages a décidé d'envoyer une équipe pour récupérer ce précieux virtus.

L'équipe initiale se constitue de :
* Xelion Bonnacarsus [Lionel]
* Marcellus de Caen [Bruno]
* Mentis alias Johan de Gerfroid [Anthony]
* Ragnard - Custos de 26 ans bucherons et éclaireur [Fabrice]
* Fleur (de rose) - Ancienne fille de joie enceinte d'Harald rencontrée en chemin [Sophie]
* Braeble, Armiger et Caerwissen - 3 custos
* Carl – un garde de pointe
* Ouaf et Haniel - Archères

Équipements :
* Virtus : 1 aquam, 1 auram, 4 en terram
* Argent : 200 deniers

Dépenses effectuées :
* Les draperies de luxe qui étaient stockées sur le drakkar de St Gilles ont été vendues (cf gain). Remarque : il reste des draperies de moindre qualité.
* 3 deniers dans une taverne à St Gilles (bande d'alcoolos!)
* 6 deniers pour voyager de St Gilles à Marseille en bateau.
* 7 deniers pour voyager de Marseille à Toulon
* Perte de la hache de Ragnard et d'une des cuirasses de cuir (ces objets ont été abandonnés afin de lâcher du leste dans la caverne au serpent)

Gains :
* La vente des draps rapporte 80 deniers
* 2 épées courtes, 2 épées longues, une cuirasse de cuir lourde, un haubert de cuir lourd, un épieu et une dague. (Ces équipements ont été récupérés sur les hommes qui s'attaquaient à Fleur)
* 12 pions de virtus Terram sous forme de cristaux
* Harald et une femme enceinte de lui sont fidélisés. Ils résident au covenant.

Les citations du jour :
* « S'il y a un problème, tu tires 3 fois sur la corde, t'attends 10 secondes et tu parles dans le bâton... mais enfin avant t'attend la tonalité. … Mais attention les ondes c'est dangereux pour le cerveau» (cf séquence pour atteindre le monolithe de cristal)
* « Vous êtes l'équipe Hansaplast en fait ! » (Fabrice à propos des mages à la vue des sorts uniquement fait pour ‘rattraper le coup’, cf séquence pour atteindre le monolithe de cristal)
* « Spider Marcellus » (cf le nombre de cordes créées)

Faits notables :
* Un crépuscule temporaire
* Un désastre (cf « pierre aux milles éclats » qui tombe dans les pieds de l’équipe)

Les informations générales sur la saison:
* L'île aux pirates a été renommé île de Brigançon.
* Le chevalier Roger d'Issel ayant soit disant défait les pirates (on avait fait le boulot à sa place), le baron de Fos l'a nommé Chevalier de Brigançon. Il est le maître de l'île du même nom.
* Le conflit entre les Génois et Barcelone s'est amplifié. Les attaques en mer Méditerranée sont ainsi plus fréquentes.
* Les maures ont débarqués et font des descentes armées dans les vallées de Provence.
* Une armée de mercenaires se forme à Toulon afin de repousser les attaques mauresques.

------------------------------------

L'équipe voyage jusqu'à Saint Gilles. Là bas, le Jerbiton a un contact avec Henri, marchand et maître drapier. Dans son échoppe il rencontre Gilbert, le fils d'Henri qui connaît bien Johan et parle l'Oil (lui au moins Smile ).
Via ce contact, les mages vendent les draps ramenés de l'île des pirates. Malheureusement, ceux-ci ont souffert du stockage dans le drakkar. Pour un meilleur gain et une meilleure présentation des marchandises, Marcellus lance donc un sort pour éliminer l’humidité présente dans les draperies. La vente rapporte finalement 80 deniers. Il est difficile de faire plus car les draps ont été tout de même sévèrement abimés par l'humidité de l'hiver. De plus, la diversité de leur type et qualités laissent de sérieux soupçons sur leur provenance.

Johan récupère le nom d'un contact à Marseille : Anselme membre de la guilde des marchands.

La troupe embarque dans un navire de commerce conseillé par Gilbert. Le capitaine s'appelle Antoine.
L’équipage du navire est constitué de 5 hommes, italiens comme Antoine. Le navire part dès l'après midi. Il fera du cabotage jusqu'à Marseille. Le soir, il fait halte à Fos puis repart le lendemain matin à la marée pour arriver en fin d'après midi à Marseille. Antoine repart d'ici environ une semaine. Il est donc possible de repartir avec lui au retour.
La troupe voyage jusqu'à Toulon à bord d'un bateau de transport de passagers. Ces passagers sont essentiellement des mercenaires qui rejoignent Toulon où une armée se monte pour repousser les attaques mauresques dans les montagnes de la Provence.

Sur place il y a effectivement beaucoup d'hommes en armes.
Plusieurs chemins sont praticables pour parvenir à l'île de Brigançon. Il est ainsi possible de passer par les côtes ou par les vallées. Néanmoins, le chemin de la côte risque d’être surveillé par les troupes du chevalier d’Issel, alors que les vallées restent sous la menace d'une embuscade des maures.
Les mages décident finalement d'emprunter le chemin de la vallée.
Ouaf part en éclaireur avec Ragnard à une bonne distance du groupe. S'ils rencontrent un danger, ils doivent poser un morceau de tissu rouge, ce qui indiquera un danger, puis parer au danger pour les mages. Les mages et leurs custos suivent, Carl ferme la marche.

Après un court temps de marche, Ouaf et Ragnard voient 5 hommes qui poursuivent une femme qui s'enfuie, elle semble être enceinte de quelque mois.
Après avoir accroché à un arbre la bande de tissu, Ragnard sort sa hache et charge. Ouaf a déjà accroché sa corde d'arc et a encoché sa flèche.
La femme enceinte se réfugie dans les bois, trois des hommes se sont déjà engouffrés dans la forêt à sa suite. Ouaf touche alors l'un des 2 hommes restants. Ces derniers tentent de se réfugier dans le couvert de la forêt. Ouaf arrive à toucher l'autre homme avant qu’ils ne soient à couvert. C’est alors que Ragnard charge en criant. Il frappe de sa hache à deux mains le premier homme et le tue d’un coup sec et brutal. Le second, apeuré, s'enfuie en criant comme un âne. Ragnard le poursuit et lorsque l'homme tombe à terre, Ragnard l'achève : il est sensible et ne peut tolérer qu'on s'en prenne à une femme enceinte.
Ouaf et Ragnard se cachent en embuscade s'attendant à ce que les hommes, alertés par les cris et les bruits de combat, reviennent sur leur pas.
L'un d’eux revient et découvre le corps de son camarade. Ouaf encoche une flèche et la tire dans le défaut de son armure.

Pendant ce temps la femme, las de sa course, trouve à se cacher dans un énorme Châtaignier. Elle se dissimule comme elle peut mais ses deux poursuivants se retrouvent au pied de l'arbre et la cherchent en discutant. « Je n’entends plus rien, ou est-elle passée ? Elle ne peut tout de même pas être montée à l'arbre » « Mais non voyons, elle est enceinte ! T'y arriverais toi ? ».
Tout à coup, l'arbre se met à parler discrètement à l'oreille de la femme... « Pas un bruit ». Elle retient un cri de surprise. Les hommes se rapprochent et la cherchent. L'un deux donne des coups d'épée dans l'arbre avant d'être arrêté par son acolyte. « Ne bouge pas, ne t'inquiètes pas...» murmure l'arbre à l'oreille de la jeune femme paniquée. Les hommes continuent le tour de l'arbre, ils se rapprochent encore plus de la cachette précaire de la jeune femme. « Qu'est ce que c’est que cela ? » dit l'un. Il tire alors sur un bout de la robe de Fleur qui dépasse. L'arbre lui murmure « ... tu me devras un service ». « Quoi ? » demande-t-elle en un souffle. L’homme n’arrache comme de rien un bout de la robe. « Ha, en fait ce n'est qu'une feuille. Où est elle donc passé cette putain ? Elle ne peut pas être montée aux branches ». L'arbre murmure à l'oreille de la jeune fille terrifiée « La vie de ton enfant.. » Celle-ci blanchie. « Non » dit-elle catégoriquement les larmes au bord des yeux « autre chose je t'en prie », Des « tchac-tchac » de flèches s'enfonçant dans le bois raisonnent. « Il n'aura pas une mauvaise vie, je te le promets » continue l'arbre...
Horrifiée par ces paroles, Fleur sort de sa cachette en courant. Elle est en pleure : « Non ! Plutôt le viol que donner la vie de mon enfant. » Dans sa course, elle voit une troupe d'hommes et de femmes qui s'attaque et tue les mercenaires qui la poursuivaient. Terrifiée, elle s'enfuit. Mais elle s'arrête une fois que ses deux persécuteurs sont maitrisés. A la vue des femmes de la troupe, elle finit par se rapprocher d'eux : « Cet arbre... il m'a parlé ».

D'une voie véhémente, elle raconte ce que le châtaignier lui a dit. Les mages s'approchent de l'arbre et semblent l'analyser. Ils font des gestes et parlent en latin. Les custos tentent de distraire et calmer Fleur pour la tenir éloignée des mages. Mais de toute façon, dans son traumatisme, elle n'y fait point attention. Devant le mutisme de l'arbre, elle finit par s'en approcher elle même à la recherche de l'endroit ou elle s'est cachée. Elle ne retrouve pas sa cachette. Elle voit bien des entailles dans l'arbre là ou l'un des deux hommes a donnés des coups d'épée lorsqu'il la recherchait. Cependant, ces entailles sont de tailles très minces comme si l'arbre s'était déjà régénéré.
Avant que les hommes partent, Fleur calmée, embrasse l'arbre et dis "Merci de m'avoir offert cette cachette, mais ton prix était trop élevé et ce sont ces hommes qui m'ont sauvée...". Un bruissement de feuille répond à sa seule oreille "Mais le prix a déjà été payé..." Fleur blanchie et sert ses mains sur son ventre. Elle s'éloigne de l'arbre, s'approche du dernier homme prisonnier ligoté au sol mais vivant. Elle le roue de coups de pied en pleurant.

Les mages finissent par l'interroger. Elle raconte son histoire. Ancienne fille de troupe, elle est tombée enceinte d'un mercenaire germain. Celui-ci l'a sauvé d'un soldat qui la maltraitait. Elle sait que cet Harald est doté d'une bonne âme et depuis qu'elle se sait enceinte, elle espère le retrouver. Elle a cessé son activité et parcourt la Provence à la recherche d'Harald car tel est le nom de cet homme. Elle sait qu'il a aidé des érudits mais n'a pu les trouver. Lorsqu'elle a appris qu'une armée de mercenaires se montait à Toulon, elle s'est rendue là-bas en espérant le retrouver. Elle y a passé à peine quelques heures lorsqu'elle est tombée sur ces cinq hommes dont l'un l'a reconnue. Il l'a suivie et au moment où elle était aux abords de la ville, il a appelé ses camarades. Ils ont tentés de l'attraper pour la violer. Les ayant repéré à temps, elle s'est enfuie mais ces hommes ont couru à sa poursuite.

Lorsqu'elle mentionne le nom d'Harald, les mages acceptent que cette femme à la recherche de protection les accompagne. En chemin, Xelion discute avec elle d'herboristerie. En constatant que celle-ci s'y connait, Caerwissen, fin connaisseur de la forêt, se joint à la conversation.

Le soir la troupe arrive au village de Collobrières dans une vallée à l’intérieur des terres. Celui-ci se trouve à hauteur de l'île de Brigançon située au sud de la vallée. Il serait donc temps de remonter vers la côte. Johan discute avec les villageois pour se mettre au fait des événements et afin de savoir quel chemin prendre.
Ils ont déjà vu passer des troupes de mercenaires. Le chevalier de Brigançon lève sa taxe sur ce village et d'autres. Des nobles ont bien fait remarquer qu'ils étaient là avant, mais apparemment ils n'en ont plus entendu parler.
Le chemin escarpé dans la vallée semble le meilleur moyen d'être discret, de plus cela évite le nouveau péage qui se trouve sur la côte menant à l'île.

La troupe dort dans la salle commune de la taverne locale. Fleur utilise des couvertures pour monter une cloison de fortune et ainsi fournir un peu d'intimité aux mages. Les soldats se relaient pour monter la garde la nuit.

Au matin, le groupe repart. Après un chemin difficile, il arrive enfin en vue de l'île de Brigançon. Comme l'avait indiqué Antoine, une tour de pierre est en cours de construction. L'île est entourée de palissades de bois. A plusieurs endroits se trouvent des échafaudages. Une galère de guerre est amarrée. La voile est sortie. Le tout donne un ensemble assez impressionnant d’une forteresse déjà bien avancée.
Le groupe retourne monter un campement sur l'autre montant de la montagne pour que le feu ne puisse être vue. De là, il est possible de voir avancer vers l'ouest une armée d'environ 400 hommes, certainement celle qui se regroupait à Toulon. Elle a pour le moment monté son camp dans la vallée, proche du village quitté par le groupe ce matin là.
Le groupe décide d'étudier l'activité de l'île la nuit. De là ou elle se trouve, elle peut voir que des torches et des feux sont allumées. Aucune torche n’est déplacée.
2 groupes sont alors formés.
Mentis, Marcellus, Ragnard et Caerwissen partent vers la fin d'après midi pour étudier l'activité sur l'île et plus s'ils en ont la possibilité.
Xelion, Fleur et Carl vont se rendre au campement de l'armée en repos pour prendre des informations.


Le groupe de Xelion descend dans la vallée rejoindre l’armée dans l'après midi. La moitié des hommes sont des soldats réguliers. Ils sont regroupés en fonction de leurs blasons. Fleur reconnaît le blason du baron de Fos et le blason du chevalier de Toulon. L'auberge du village proche est grande ouverte. Des tables ont même été dressées dehors pour accueillir plus d'hommes.
Fleur repère Harald à une table. Elle fend la foule vers lui suivie par Xelion. Harald est étonné de voir Fleur, surtout grosse et suivie de l'homme qui l'avait engagé. Quand Fleur annonce qu'il est le père et le chemin qu'elle a parcourut pour le retrouver, ses compagnons d'armes rigolent. Il attire alors Fleur à l'écart et lui parle. Elle joue sur le mélodrame et sa détresse.
Harald a été engagée par un banneret du baron de Fos pour prendre de face et arrêter la charge des Maures tandis que les troupes régulières feraient le tour pour prendre les maures à revers. Il s’agit d’un rôle dangereux, et il n’est pas impossible qu’il n’en revienne pas.
A son étonnement, cela fait une journée déjà que l’armée campe en ce lieu sans raisons particulières. Néanmoins, lors de son engagement, un banneret a sous entendu qu'il y aurait un travail particulier pour un gaillard comme lui. Il se demande si la proximité de l'île de Brigançon et ce lieu de campement de l'armée est fortuit. Un conseil de guerre se tient ce soir au crépuscule dans les tentes des nobles. Peut être qu'il en saura plus à l'issue de ce conseil. Au lieu de partir au front, Xelion propose d'engager Harald. Il est partagé entre l'engagement qu'il a pris avec l'armée, et l'arrivée de cette jeune femme enceinte vers laquelle il se sent également une responsabilité. Il donne rendez-vous à Fleur et Xelion qui la protège au crépuscule parce qu'il a besoin de temps pour prendre une décision.


Pendant ce temps Menthys, Marcellus et Ragnard et se rendent au bas de la montagne. Ils se mettent sur la côte au plus proche de l'endroit où se trouve l'éboulement. Celui-ci semble en partie dégagé mais est toujours en partie immergé et fouetté par la violence des vagues. Ils attendent la nuit pour agir et rejoindre cette petite grotte.
Ragnard couvre son arme et lui-même de boue pour être discret. Marcellus crée de la longueur de corde (30m). Les morceaux sont noués entre eux pour atteindre 50m. Celle-ci est ensuite attachée à la ceinture de Ragnard. Mentis fait un contrôle du pantin sur celui-ci et le lève de quelques centimètres au dessus de l'eau. Avec un bâton servant de rame, il arrive à se faire avancer sur l'eau. Il atteint l'île mais ne trouvant d'endroit où accrocher la corde il la garde à la ceinture.
Menthys explique avant de partir à Caerwissen, montant la garde: « S'il a un problème tu tires 3 fois sur la corde t'attends 10 secondes et tu parles dans le bâton... mais enfin t'attends la tonalité. … Mais attention les ondes c'est dangereux pour le cerveau»

Menthys lance Contrôle du Pantin sur Marcellus qui rejoint Ragnard. Menthys fait de même mais perdant sa concentration il tombe à l'eau. Il se raccroche à la corde et refait le sort. Il arrive à rejoindre l'équipe mais trempé. Marcellus crée un anneau de pierre pour accrocher la corde. Caerwissen reste à terre pour défendre la corde en cas de visite importune.
Ils doivent maintenant rejoindre l'éboulement qui est encore à environ 40 mètres. Malheureusement le versant de roche est impraticable. Marcellus crée de la terre et y plante ses dernières graines de vigne afin d'obtenir de nouvelles cordes de 10m.
Avec un Contrôle du pantin, Ragnard se déplace en s'accrochant aux pierres. Il arrive à rejoindre l'éboulement. C'est alors qu'il voit un grand serpent blanc s'éloigner. Il rentre dans la grotte et accroche la corde. Il tire 2 fois dessus pour dire aux mages qu'ils peuvent le rejoindre. Une fois sur place, Marcellus crée une plateforme d'environ 20cm de côté pour que Ragnard puisse avoir un meilleur appui. En se déplaçant celui-ci tombe à l'eau.
Marcellus crée un filet d'algues entre le fond et la surface pour l'aider et pour bloquer l’entrée au cas où le serpent reviendrait.
Mais en fait c'est inutile, même avec le poids de la hache, Ragnard touche vite le fond. Il arrive ainsi à remonter à la surface en se propulsant sur les roches. Il arrive en s'accrochant aux pierres à fleur d'eau à rejoindre le fond de la caverne. Il arrive transit de froid et épuisé. Via contrôle du Pantin Marcellus et Menthys le rejoignent. Dans la cavité il y a une lueur laiteuse qui provient d'une espèce de monolithe de cristal. En dessous sur une margelle qui entoure le cristal se trouve d'énormes œufs. L'ensemble forme une espèce d'île car le reste de la caverne est pleine d'eau. Dans celle-ci, Ragnard distingue des ossements d'animaux. Pris de peur, il s'empresse de rebrousser chemin. Marcellus et Menthys tentent de le commander pour qu'il reste et les aide. Il faudra cependant qu'il use d'une aura d'autorité légitime pour maîtriser le bûcheron. Celui-ci reprend le contrôle de lui même. Ils retournent ensemble au fond de la grotte. Via des contrôles du pantin Ragnard arrive épuisé sur l'île. Il est rejoint par les mages. Il arrache les 6 cristaux qui « poussent » sur le monolithe. Il semble qu'il y avait bien d'autres cristaux avant mais que ceux-ci ont été arrachés.

Menthys refait un contrôle du Pantin sur Ragnard pour que celui-ci reparte à l'aide des cordes tendues. Mais il s'arrête en plein milieu de ses gestes....Le sort est cependant lancé et Ragnard retrouve la légèreté liée au sort. Il se sent bizarrement extrêmement moins fatigué. Il rejoint la sortie de la caverne. Il tire deux coups sur la corde pour que Menthys cesse son sort et que les mages le rejoignent de la même façon. Etrangement, il ne sent aucun poids sur la corde. Le sort de lévitation n'est pas non plus rompu, il est toujours léger. De plus sa fatigue a complètement disparue. Il s'inquiète. Finalement Marcellus le rappelle. Il repart dans la grotte et voit alors Menthys inconscient, le nez dans un œuf cassé. Celui-ci s'est retrouvé d'un coup épuisé et a échoué son dernier sort. Il git inconscient. Marcellus et Ragnard se partagent le poids des cristaux pour l’un et le corps de Menthys pour l’autre sur le chemin de retour.
Ils sont au niveau de la dernière corde quand Caerwissen distingue un sillage blanc qui s'avance à très grande vitesse vers eux.
Marcellus tente une pierre aux mille éclats. Malheureusement, lors du lancer, la pierre lui échappe des mains et vient exploser à ses pieds, infligeant des dégâts légers. Caerwissen bande son arc et décoche une flèche. Le serpent des mers fonce sur Ragnard qui est maintenant à quelques mètres de la terre avec Menthys accroché sur le dos à l’aide de cordes. Ce dernier se propulse vers le salut en tentant de faire un roulé boulé. Mais léger comme il est, il flottille sans trop de vitesse. Marcellus lance une main de la terre qui ralentit la créature. Seul ce sort à empêche la créature de happer le bûcheron. Le serpent se dégage violemment et tente de se jeter alors sur Marcellus et Caerwissen qui sont sur le rivage. Les deux esquivent et le custos arrive à entraîner avec lui le mage hors de portée du serpent. La troupe distingue des gardes qui se rassemblent aux remparts. Au moment ou ils s'en vont, une corne sonne et des cris proviennent du fort.

Harald décide de subvenir aux besoins de sa femme et de son futur enfant. Il restera donc avec Fleur. Il apprend à Xelion qu'il a été recruté pour une mission à l'aube. Avec une centaine d'hommes ils doivent attaquer l'entrée de la forteresse de Brigançon. Cet ordre émane d'un homme du baron de Fos. Le reste de l'armée bouge afin de faire diversion en cachant le départ de ce groupe. 1/3 de mercenaires, les plus costaux ont ainsi été recrutés. Les autres hommes de cette attaque sont des soldats d'un seul banneret et donc d'un seul noble. Harald ignore les raisons de l'attaque.

La troupe d'embuscade marche toute la nuit pour être à l'aube à la porte du fort. Fleur, Carl et Xelion s'empressent de retourner au campement afin que celui-ci ne se fasse pas repérer et raser par les mercenaires.
Harald déserte et rejoint les mages qui lui promettent l'asile pour lui et sa « fiancé ». Pour faciliter la désertion, Xelion lui fait un nouveau visage pour que nul ne distingue qu'il a déserté.

L'équipe retourne à marche forcée à Toulon où elle passe la nuit. Le lendemain, Menthys ne s'est toujours pas réveillé. Xelion détecte que celui-ci est dans une perte de connaissance mystique. Une restauration de l'intégrité physique ne semble avoir aucun effet sur lui. Ce sort permet cependant de guérir les blessures de Marcellus liées à l'explosion de son sort. La troupe reste à Toulon en attente de nouvelles. Ragnard n’a néanmoins toujours pas perdu sa lévitation depuis l’expédition sur l’île.

Un jour plus tard, des hommes du village Collobrières (celui proche de l’île) fournissent quelques informations.
L'armée qui est partie attaquer les maures n'est pas revenue. Un noble et 10 soldats sont revenus blessés au village. Les soldats ne disaient mot. Le banneret avait semble-t-il un prisonnier gravement blessé qu'il gardait au secret.
Qui est ce personnage, personne ne saurait dire ? Serait-ce ce Diego Sanchez dont on a déjà entendu parler ?

Menthys se réveille après 5 jours de coma. Il est amaigrie et souffre d'une soif importante mais la présence de Xelion est salutaire. Ragnard reste toujours léger.

Retour au covenant.

Scénario joué le 04/04/2010 avec Marcellus (Bruno), Menthys-Johan (Anthony), Bonacarsus (Lionel), Ragnar le bûcheron (Fabrice) et Fleur de rose (Sophie). Merci à Sophie pour la prise de notes pendant cette aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avsv.forumactif.com
 
Vol au dessus du nid du serpent Blanc / Hiver 1197 / Ile de Brigançon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Le nouveau thème d'hiver !
» Design - Hiver 2011 | IMPORTANT |
» Le parfum des roses d'hiver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aqua Virtus Sanctum Veritas :: Chronologie de la Saga :: Printemps de l'Alliance-
Sauter vers: